Une école martiale initialement dédiée aux Femmes

Créé en 1975 et dirigé par une femme (Sylvie Delange) jusqu'en 2009, le Kajyn s'est développé à l'époque de Bruce Lee et du MLF. Précurseur pour l'enseignement des arts martiaux et des sports de combat aux femmes, le Kajyn n'a pas attendu que la boxe féminine soit à la mode pour ouvrir ses classes aux femmes et est aujourd'hui encore un promoteur important de la pratique sportive féminine.



Les filles ne savent pas boxer

Inaugurée en septembre 2015, l'exposition photo permanente "Les filles ne savent pas boxer" est toujours d'actualité au Kajyn. Vous pouvez visiter les salles et voir toutes les photographies de Thomas Weber en dehors des heures de cours. Vous pouvez aussi découvrir le travail de Thomas sur Facebook :

Une proportion importante de femmes de toutes générations dans tous les cours

Grâce à la diversité des disciplines qu'il propose, le Kajyn attire également une grande diversité de pratiquantes dont certaines sont des pionnières qui vous montrent l'exemple et vous incitent à saisir les opportunités de sauter progressivement toutes vos barrières psychologiques :
  • Les jeunes filles font cours de danse à coté de la salle de boxe dans un univers comparable à celui de Billy Elliot où les garçons peuvent s'intéresser à la danse et les filles à la boxe 
  • Les pratiquantes du sport santé (pilates, yoga, stretching ) peuvent aborder les arts martiaux avec le Taï Chi Chuan
  • Les pratiquantes du cursus énergie peuvent se préparer physiquement à la boxe en Piloxing ou cardio boxing
  • Les pratiquantes de lady boxing se retrouvent, entre filles, dans les cours de boxe où elles apprennent les vrais mouvements en toute sécurité
  • Les danseuses peuvent également apprendre des techniques de self defense pour se sentir un peu plus en sécurité lorsqu'elles rentrent tard