Cuong Nhu avec Marilyn Tasso

[ CNU ] Cuong-Nhu à partir de 15 ans avec Marilyn Tasso

Qu'est ce que le Cuong-Nhu ?

Le Cuong Nhu qui signifie « Dur » (Cuong) et « Souple » (Nhu) en Vietnamien, est un art martial qui tire ses origines du Karaté Shotokan. Il intègre et mêle également de nombreuses techniques empruntées à l’Aikido, au Judo, au Wing Chun, au Vovinam, au Tai Chi Chuan et à la Boxe.

Cet art martial, qui se prononce « Kung New », permet à ses pratiquants de se renforcer par la compréhension des principes fondamentaux de chacun de ces arts. Le Cuong Nhu développe chez ses pratiquants, selon leur physique et leur morphologie, une capacité d’adaptation à des situations réelles d’auto-défense.

Les cours s’adressent à tous publics et comprennent un programme de renforcement physique (cardio, musculation, assouplissements) combiné à un travail technique :

  • Coups de pieds et attaques mains nues (avec la possibilité de casser des planches),
  • Travail au sol (chute, projections et clés),
  • Combat souple (pieds et poings à la touche, déplacement et stratégie),
  • Maniement des armes (petit bâton, grand bâton, lance et tonfas),
  • Démonstrations (katas, formes animales et chorégraphies de combats),
  • Légitime défense (auto-défense, défense contre les couteaux et cadre légale et éthique).

Les classes sont organisées en petits groupes afin de répondre au mieux aux objectifs de chacun.

Notre histoire

Le Cuong-Nhu fut fondé en 1965 dans la ville de Hue au Vietnam par Grand Maître Ngo Dong dans le but de protéger les populations civiles des dérives de la guerre. Grand Maître Ngo Dong, également appelé O’Sensei par la communauté, élabora un programme de renforcement physique, moral et technique qui permit de venir rapidement en aide à plus de 20000 habitants.

Dès la fin de la guerre du Vietnam, O’Sensei fut contraint de fuir avec sa femme et ses 4 enfants aux Etats-Unis. En 1971, il devint professeur à l’Université de Gainesville en Floride et il y créa sa première école de Cuong Nhu-Karaté. Depuis, l’art martial s’est développé sur l’ensemble du territoire américain et dans quelques pays dans le reste du monde.

A la mort de O’Sensei en l’an 2000, Grand Maître Quynh Ngo succède à son père à la direction du « Cuong Nhu Martial Arts » et continue le développement de l’art martial aux Etats-Unis, au Vietnam, au Venezuela, en Alaska, en Allemagne et en France.

En France, le Cuong Nhu est enseigné au Kajyn par Sensei Marilyn Tasso directement sous la supervision technique de Grand Maître Quynh.

Nos valeurs

Pendant la guerre du Vietnam, O’Sensei incorpora au Cuong Nhu un programme théorique et philosophique afin de protéger les populations civiles et d’améliorer leur santé morale. Ce programme permettait aux personnes d’identifier et d’éviter toutes situations dangereuses, ainsi que d’adopter une attitude adéquate permettant de désamorcer la plupart des situations conflictuelles.

Aujourd’hui, le Cuong-Nhu continue d’enseigner ce socle théorique d’auto-défense visant à empêcher l’usage de la force et propose des principes de vie commune et de bien-être. Parmi toutes ces valeurs, l’essence même du Cuong-Nhu repose sur le principe des 3 O :

  • Open Mind (Ouverture d’esprit). Se détacher de certaines idées préconçues permet d’envisager de nouvelles perspectives. En d’autres termes, l’acte de “vider son verre” favorise l’écoute, la compréhension et l’apprentissage.
  • Open Heart (Cœur ouvert). Adopter une attitude compréhensive, empathique et bienveillante envers autrui. Il s’agit donc de développer une sensibilité active plutôt qu’une sensibilité passive qui consisterait à se laisser envahir par des pensées parfois négatives.
  • Open Arms (bras ouvert) : Agir avec esprit et avec du cœur au service de la réussite. Les rêves et les visions d’aujourd’hui sont les réussites de demain.

L’enseignement

Chaque cours se structure autour des grands axes suivants :

  1. Un échauffement : mise en condition physique progressive visant le développement de l’endurance, de la puissance et de la vitesse de frappe ainsi que de l’explosivité.
  2. Techniques de combat : le volet combat intègre l’apprentissage des déplacements, des attaques, des moyens de riposter et de contrer ainsi que le contrôle et la précision de frappe.
  3. Apprentissage technique des attaques de membres supérieures et inférieures, des blocages et des katas.
  4. Exercices d’auto-défense dans le respect de la règlementation française regroupant l’aspect théorique et technique. La grande majorité des situations potentiellement conflictuelles peuvent être évitée. Dans une situation extrême, la défense face à une attaque violente et injustifiée doit être nécessaire et proportionnée.
  5. Création de démonstrations personnelles. Les élèves seront amenés à créer, en petit groupe et avec l’aide du professeur, leur propre chorégraphie de combat. Ces chorégraphies correspondent à des mises en situation réalistes mettant en pratique les techniques d’auto-défense apprises pendant les cours. Amateurs de films d’arts martiaux et cascadeurs y trouveront leur bonheur.
  6. Maniement des armes pour les plus gradés et initiation pour les débutants : Tambo et Bo (bâtons courts et bâtons longs).

Les cours sont dispensés en français ou en anglais (espagnol également couramment parlé).

Le professeur : Marilyn Tasso

  • Ceinture noire 2 ème Dan de Cuong-Nhu.
  • Ceinture noire 1 er Dan de Taekwondo.
  • Diplôme d’Instructeur Fédéral (DIF) et titulaire du Certificat de Qualification Professionnelle
  • (CQP).

20 ans de pratique au Cuong-Nhu. Aujourd’hui Marilyn Tasso fonde son école d’arts martiaux et propose des cours de :

  • Cuong-Nhu sous la supervision directe de Grand Maître Quynh Ngo, fils du fondateur Grand Maître Ngo Dong, et également sous l’encadrement technique de Senseis Sony et Tony Probst et Maîtres Elisabeth Roman et Robert First.
  • Taekwondo sous la supervision de Maître Christophe Laguerre.